Vivre en maison de retraite quand on est diabétique

Le diabète correspond à une hyperglycémie chronique, autrement dit, un taux de sucre anormalement élevé dans le sang. Pour utiliser un autre terme médical, le taux de glucose – ou glycémie – d’un diabétique est supérieur à la valeur normale. Il faut distinguer le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Ce dernier affecte 3.5 millions de Français diabétiques. En 2014, la Fédération française des diabétiques a annoncé que la maladie cause 30 000 décès chaque année dans le pays. Grâce à une recherche médicale qui progresse constamment, le diabète demeure une maladie qui se soigne parfaitement. Malheureusement, il ne se guérit pas. Voilà pourquoi, un grand nombre de personnes âgées sont diabétiques, dont certaines vivent en maison de retraite. Pour en ajouter une couche, les personnes âgées sont potentiellement exposées au risque de développer un diabète.

Les contrôles glycémiques en maison de retraite

Il faut savoir que la majorité des diabétiques en maison de retraite sont des femmes et une large part sont âgées de plus de 80 ans. D’une manière générale, la régularité et la fréquence des glycémies sont contrôlées en tenant compte du type de diabète ainsi que de la structure du traitement. Les diabétiques qui ne prennent aucun traitement médicamenteux ou qui suivent un traitement au Métformine font l’objet d’une unique contrôle par semaine. Les observateurs ont toutefois noté que près de 3% des diabétiques en maison de retraite ne reçoivent pas de contrôle glycémique, sans que l’on sache pourquoi. Avant de choisir l’établissement dans lequel vous comptez mettre vos proches ou dans lequel vous souhaitez vous établir, consultez une annuaire de maisons de retraite et vérifiez par la suite le sérieux de leurs prestations. Un choix intelligent est davantage requis dans le cas d’une personne nécessitant une prise en charge hygiénodiététique.

Un personnel formé au suivi de la maladie

Malgré la présence des pompes à insuline, il est encore parfois utile de procéder à des injections sur les diabétiques âgés. Vous comprenez dès lors la nécessité de demander si le personnel de l’établissement s’y connaît en diabète. Et vous devez à tout prix le faire et vous assurer de la véracité des propos du personnel de la maison de retraite qui vous accueille si la personne âgée dont vous souhaitez l’admission est en perte d’autonomie. Elle nécessite en effet plus d’attention et de soin.

Categories: Guides & Conseils

Leave A Reply

Your email address will not be published.