Qu’est-ce que l’insuffisance rénale ?

Les reins jouent un rôle essentiel dans notre organisme, ils filtrent le sang afin d’éliminer les déchets et tout liquide excessif. Les reins peuvent rencontrer un dysfonctionnement et ne parviennent plus à assurer leur fonction. Dans ce cas là, les déchets et les toxines s’accumuleront dans le sang. On parle alors d’insuffisance rénale. Plus d’informations dans cet article.

L’insuffisance rénale à la loupe

Savez-vous que les reins sont capables de filtrer environ 180 litres de sang par jour ? Ces organes, assurent un rôle particulièrement important dans notre organisme puisque la filtration permet de débarrasser le sang de tout déchet. Lorsque le filtre ne fonctionne plus correctement, l’individu souffre d’insuffisance rénale et les déchets viennent s’accumuler dans l’urine. Souvent sans symptômes, il faut consulter un médecin et réaliser certains examens pour détecter la maladie. Le trouble est causé par une altération des canaux composant les reins. La destruction se fait de manière progressive et n’alerte que lorsqu’il ne reste plus qu’1/3 des canaux fonctionnels. A ce stade là, la maladie est déjà grave et les symptômes commencent à être observables :
• Fatigue et faiblesse
• Maux de tête, nausées, vomissements
• Perte d’appétit
• Perte de poids conséquente et inexpliquée
• Urine de couleur foncée et plus mousseuse
• Envie d’uriner fréquente
• Hypertension artérielle
• Enflure sur certaines zones du corps : chevilles, paupières, jambes, etc.
• Douleur sur la partie basse du dos ou bien sur le bassin
• Des crampes fréquentes, etc.
Quelles sont les causes et les facteurs de risque de l’insuffisance rénale ? Les causes les plus répandues sont le diabète et les maladies provoquant des troubles cardiovasculaires. Les maladies atteignant les reins favorisent aussi l’insuffisance rénale à savoir la pyélonéphrite ou les kystes. On peut citer des facteurs de risques comme l’obésité, la consommation d’alcool, la consommation de produit toxique ou la prise de certains médicaments (comme ceux de la chimiothérapie). L’âge avancé figure également parmi les facteurs de risques de cette pathologie.
Par ailleurs, on distingue deux grands types d’insuffisance rénale :
• Insuffisance rénale chronique correspondant à des blessures permanentes des reins
• Insuffisance rénale aigüe correspondant à des blessures aigües de ces organes

Traitement et prévention de l’insuffisance rénale

L’insuffisance rénale ne se guérit pas, lorsqu’elle est chronique, le patient doit subir une dialyse. La dialyse permet de filtrer le sang à la place des reins qui dysfonctionnent. On distingue deux types de dialyse : péritonéale ou hémodialyse. A part la dialyse, des médicaments peuvent être prescrits au patient : le traitement a pour objectif de rétablir l’équilibre en eau et électrolytes. Parfois une bonne hygiène de vie et une alimentation saine peuvent aider à contrôler cet équilibre. Les médicaments peuvent en renforcer les effets. Ceux-ci permettront d’ailleurs de contrôler le taux de globule rouge dans le sang. Certains médicaments peuvent être prescrits pour réduire l’hypertension artérielle (qui favorise l’insuffisance rénale). En outre, la greffe rénale peut être imposée pour certains patients. Parfois, il faut attendre un bon moment pour trouver un donneur.
Sachant que la maladie est incurable, la prévention peut vous sauver la vie. Si vous voulez éviter de souffrir d’insuffisance rénale, suivez les conseils suivants :
• Fuyez l’alcool, le tabac et tout produit toxique et nocif pour l’organisme
• Privilégiez les médicaments naturels autant que possible et évitez de consommer trop d’antalgiques
• Si vous souffrez d’une maladie chronique, respectez bien les avis de votre médecin
• Soignez immédiatement une infection urinaire, quel que soit l’organe touché (rein, vessie, etc.).
• Surveillez votre tension artérielle régulièrement
• Dormir suffisamment et manger sain, etc.

Categories: Guides & Conseils

Leave A Reply

Your email address will not be published.