Opérer le hallux valgus sans cicatrice

Que c’est disgracieux un oignon au pied ! Surtout pour une femme, ce qui lui interdit le port de chaussures ouvertes ou d’en porter quand même mais en priant pour que personne ne le remarque. Et pourtant, les chiffres sont effarante : entre 5 et 10% de la population française en est touché. Et ce qui est encore plus malheureux, ce sont les femmes qui sont les plus concernées. Le plus grave dans l’histoire, c’est lorsque le hallux valgus provoque des douleurs, des rougeurs, des inflammations au-delà de la gêne esthétique occasionnée et de la difficulté à se chausser normalement.

Peut-on éviter ou retarder l’opération d’un hallux valgus ?

Oui, il est tout à fait possible de ne pas avoir à subir l’opération d’un hallux valgus, ou de remettre à plus tard cette chirurgie. Pour cela, certaines précautions sont à prendre. Entre autres choses, choisir soigneusement ses chaussures, exit celles à bout pointu ou celles à talon au-dessus de 3 cm. De préférence, ne porter que les chaussures faites avec des matériaux naturels, respirants et souples. Pour ne pas à subir la chirurgie du hallux valgus, il faut aussi éviter la prise de poids excessif et si on a des pieds plats, demander à un podologue de réaliser des semelles orthopédiques.

Se faire opérer du hallux valgus

Si l’opération du hallux valgus doit absolument se faire, un mode original de chirurgie venu des USA permet de ne pas avoir de cicatrice. On l’appelle chirurgie mini-invasive ou percutanée. Le procédé consiste à réaliser des ouvertures minuscules à travers la peau. De très fins bistouris sont utilisés pour opérer la chair molle et pour l’os, des fraises motorisées rotatives. Les douleurs de ce type d’opération du hallux valgus sont limitées, et les suites postopératoires sont moins douloureuses.

Categories: Guides & Conseils

Leave A Reply

Your email address will not be published.