Les différents traitements de l’éjaculation précoce

L’éjaculation précoce est délimitée selon le degré d’attente de chaque homme ou de son partenaire. Mais, les professionnels de santé parlent d’éjaculation prématurée lorsque l’éjaculation se produit en moins de 2 minutes après le début de la relation sexuelle. Il existe deux types d’éjaculation primaire, ayant des causes diverses et un impact frustrant sur la vie du couple.

Les deux types d’éjaculation précoce

L’éjaculation primaire est présente depuis que l’homme ait une activité sexuelle. Elle peut être héréditaire, d’origine génétique ou causée par les premières expériences de stimulation sexuelle durant l’adolescence. Il existe également des causes comportementales, souvent issues d’un réflexe induit ou acquis par une société qui proscrit le sexe avant le mariage. L’éjaculation secondaire pour sa part apparait à un moment de la vie et est causée soudainement par des raisons physiques ou psychologiques. Les causes psychologiques sont dues soit aux problèmes au sein même du couple ou à d’autres problèmes privés ou professionnels qui pèsent sur la victime. Les causes physiques appelées également organiques sont rares. Il s’agit des lésions de la moelle épinière, les problèmes neurologiques, les conditions vasculaires et la sclérose en plaques.

Les solutions possibles de l’éjaculation précoce

Consultez un médecin dès que vous souffrez d’une éjaculation précoce. Le traitement est défini suite à un interrogatoire. Les troubles sont-ils liés à des facteurs physiques, psychologiques ou les deux à la fois ? Ont-ils toujours été présents ou plus récemment ? Sont-ils réguliers ou liés à une période ou un contexte précis ? La thérapie vient à bout des problèmes liés à une cause psychologique. Autrement, le médecin peut vous prescrire un médicament contre l’éjaculation précoce. Cette solution médicamenteuse prolonge la durée des rapports sexuels jusqu’à 200 et même 300%. Vous pouvez également utiliser des désensibilisants à effet anesthésiant, sous forme de crème, de gel ou de préservatif. Mais, ces derniers restent des solutions d’appoint et peuvent inhiber les sensations lors du rapport. La solution la plus efficace reste alors le traitement médicamenteux associé à des exercices de pénis comme le « stop and go » et le « squeeze ».

Categories: Traitements & Soins

Leave A Reply

Your email address will not be published.